La motivation, les personnalités et les styles de vie

Comme nous l’avons mentionné précédemment, plusieurs motifs peuvent être en jeu lorsqu’il s’agit de consommer une boisson énergisante. Le consommateur peut d’abord avoir envie de se surpasser dans le sport qu’il pratique. Il peut également être motivé par une hausse d’énergie et d’attention pour contrer la fatigue qu’il endure lorsqu’il est à l’école. Les boissons énergisantes peuvent aussi être consommées parce qu’elles sont « à la mode » et qu’un grand nombre de jeunes en boivent soit dans les écoles ou à la maison et parfois mélangées à de l’alcool pour des soirées arrosées, à la maison et même dans les bars. Également, étant donné que la clientèle est beaucoup constituée de sportifs, mais aussi de travailleurs et d’étudiants, la compagnie Redbull tente de mobiliser ses clients en créant un environnement qui serait propice à l’achat pour plusieurs types personnalités.

Celui qui consomme une boisson énergisante le fait en vue d’accomplir un objectif central, qui peut être d’augmenter sa performance physique, ou simplement obtenir un gain d’énergie. Ses objectifs supérieurs seraient alors le « pourquoi? » de son objectif central, qui serait dans ce cas de se sentir moins fatigué, soit pour pouvoir étudier plus longtemps à la veille d’un examen, ou simplement passer à travers sa journée. Il pourrait vouloir augmenter sa performance physique pour satisfaire son entraîneur qui le pousse sans arrêt et lui met de la pression, ou se sentir plus performant dans son sport, afin d’impressionner ses parents ou amis. C’est donc de cela que découle l’objectif subordonné, qui est en fait le « comment? » il pourra réussir son objectif. Cet objectif subordonné est finalement l’achat de la boisson énergisante en tant que tel, qu’il pourra effectuer après quelques recherches sur le sujet, afin de savoir quelle marque, quelle sorte et quel format lui convient le mieux. Voici la structure hypothétique de cet objectif central :

Exemple de structure d'objectif

Les consommateurs peuvent aussi choisir la marque de la boisson qu’ils consommeront en se fiant à la personnalité de la marque. En effet, même si on ne s’y connaît pas vraiment, en effectuant une simple recherche rapide sur Internet on peut associer quelques caractéristiques aux différentes marques de boissons. Par exemple, en visitant le site de Monster Energy Drink ( http://www.monsterenergy.com/ca/en/home/ ), on peut associer les caractéristiques suivantes à la marque : underground, agressive, dure, audacieuse, provocatrice, rock, etc. Également, on voit que le site de Monster est beaucoup moins coloré que celui de Red Bull, étant entièrement noir, gris et vert lime, ce qui lui donne l’allure plus rude. De plus, bien que les deux marques soient associées à plusieurs sports comme des sports de planche, Monster se consacre plus aux sports comme le motocross et le supercross qu’on pratique dans la terre (ou « dirt »). Bref, on associe peut-être plus le site Red Bull (www.RedBull.ca), donc le consommateur de Red Bull, à un vrai sportif dans l’âme, et Monster à un consommateur sportif, mais qui a un autre type de personnalité. Enfin, C’est peut-être davantage ce type de consommateur que cette marque attire, puisque c’est l’image qu’elle leur donne.

RedBull, comparativement à Monster, vise non seulement les gens qui priorisent le sport, mais aussi ceux qui recherchent un peu plus d’énergie pour réussir à finaliser  leurs projets. Il sera facile pour eux de s’associer à la marque à l’aide des publicités et en voyant différents types d’affiches promotionnelles colorées et qui utilisent des visuels éclatants. Lorsqu’il y aura reconnaissance d’un besoin, le client aura beaucoup moins de réflexion à faire pour ce qui est du choix de produits à consommer car Redbull est plus reconnu dans ce domaine et vise un plus grand nombre de consommateurs.

Finalement, la consommation de boissons énergisantes résulte pour certains de l’environnement social, car les gens sont souvent porter à consommer les produits qu’un grand nombre de gens consomment, soit par influence ou simplement par curiosité. C’est également bien entendu en grande partie l’environnement marketing qui influencera les gens à consommer des boissons énergisantes car, en effet, elles ne sont pas vraiment nécessaires : avant qu’elles existent, les gens étaient capables de bien vivre sans elles. C’est donc l’environnement marketing qui s’est mis à créer un besoin, en faisant croire aux jeunes qu’ils en avaient besoin, soit en commanditant des athlètes auxquels les jeunes s’identifiaient ou simplement à l’aide de publicités convaincantes, et ce dès que les boissons énergisantes ont vu le jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :